un choix possible

Les sages-femmes sont les seules professionnelles au Québec qui offrent aux femmes le choix du lieu d’accouchement, soit le domicile, la maison de naissance ou l’hôpital.

« la possibilité de choisir le lieu de naissance est extrêmement importante parce qu’elle oblige chaque lieu à offrir des conditions de sécurité et de soutien comparable aux autres. »

(Isabelle Brabant, SF et auteure)

Qu’importe le lieu de naissance, la sage-femme apporte tout l’équipement nécessaire. La décision du lieu de naissance n'a pas besoin de se prendre au début du suivi de grosses. Chaque femme peut prendre le temps d'y réfléchir et d'en discuter avec sa sage-femme et de choisir ainsi le lieu qui correspond le mieux à ses besoins propres.

des clientes témoignent

« Pour moi, un accouchement est basé sur la confiance en la vie, en soi et en son corps, en son bébé et en sa famille, et envers les personnes qui nous accompagnent. De par leur spécialité, leur humanité, de par le fait qu’elles croient que tout accouchement se doit d’être vécu dans le respect, le calme, la confiance et le libre-choix, les sages-femmes étaient les seules professionnelles tout indiquées pour m’accompagner dans ce merveilleux voyage. À mon premier accouchement, ayant tout juste emménagé dans ma nouvelle maison, j’avais choisi d’aller à la maison de naissance, d’autant plus que la possibilité d’un accouchement dans l’eau m’intéressait énormément. Finalement, après plusieurs heures, j’ai dû être transférée à l’hôpital. Mon expérience d’accompagnement dans les deux milieux m’a ensuite incitée à vivre mon deuxième accouchement à domicile, avec toute ma famille, ce qui a été pour moi une des expériences les plus enrichissantes de toute ma vie. » Myriam, Saint-Narcisse-de-Rimouski


« J’ai choisi d’accoucher à la maison de naissance, car je ne pouvais accoucher à la maison et il était hors de question que je ré-accouche à l’hôpital. L’ambiance de la maison de naissance était parfaite. Le calme, le confort, la grande chambre, toutes les femmes qui y travaillaient. Je m’y sentais en confiance, en sécurité. Je voulais un accouchement plus humain et je l’ai eu. On a été traité aux petits oignons. » Sylvie


« Avant même d’être enceinte, je voulais absolument avoir un suivi sage femme pour la qualité du service et pour pouvoir accoucher dans une maison de naissance, puisque notre appartement est trop petit et que les commentaires concernant les accouchements à domicile n’étaient pas très positifs. Lorsque j’ai su que j’aurais la chance d’avoir mon suivi sage-femme j’étais heureuse, je pourrais avoir un très bon suivi et accoucher là où je veux!!! Mais finalement, j’ai dû accoucher à l’hôpital, pas à cause de complications, mais parce que le CSSS Jeanne-Mance n’a[vait] pas encore de maison de naissance... » Tania


« Lors de mon suivi avec sage-femme pour ma 2e grossesse, nous avons choisi, moi et mon conjoint, la maison de naissance pour accueillir notre enfant. Je ne voulais pas aller à l’hôpital, car je voulais rester loin de la “tentation” de la péridurale, mais je n’étais pas à l’aise d’accoucher chez moi, car nous vivons dans un bloc appartement. Ça a été une très belle expérience de donner naissance dans la belle chambre confortable de la maison de naissance. Si c’était à refaire, j’accoucherais cependant chez moi, pour éviter les déplacements, et parce que j’ai totalement confiance en mes sages-femmes. » Marie-Hélène


« J’ai été suivie par des sages-femmes à ma 2e grossesse. Comme ma 1re grossesse s’est soldée par une césarienne, j’avais un peu peur d’accoucher en maison de naissances. Je trouvais le lieu super accueillant et invitant, mais nous préférions tout de même opter pour une naissance à l’hôpital. Ainsi, nous avions l’esprit tranquille et en paix, car s’il arrivait quoi que ce soit, nous étions proches des gynécologues et n’avions pas besoin de faire un transfert. Et en même temps, nous avions les sages-femmes avec nous, qui nous aidaient de manière discrète et encourageante dans la naissance. Heureusement, tout s’est déroulé comme prévu et j’ai pu vivre un AVAC 100 % naturel! »  Renaude


« Vers 36 semaines, j’ai décidé d’accoucher à domicile. Ma maison me semblait le meilleur endroit pour accoucher, car le matériel serait le même qu’à la maison de naissance, mon environnement me serait familier, je n’aurais pas à me déplacer après l’accouchement, je serais loin des microbes des hôpitaux... Je me sentais prête à vivre cette aventure avec mon conjoint et ma sage-femme parce qu’elle avait su me mettre en confiance sans mettre de pression... Le choix m’est venu naturellement au fil de ma grossesse. » Mélanie, Lévis


« Quoi de plus naturel pour moi et mon conjoint que de choisir d’accueillir notre enfant dans notre maison. C’est l’endroit où je me sens bien, en sécurité et en confiance. Cette confiance permet de vivre un accouchement selon ses choix, ses valeurs et non celle du milieu où l’on se trouve. Et quel instant magique que ces premières minutes de vie que l’on contemple de l’endroit même où elle a été créée. Merci aux sages-femmes de m’avoir permis de vivre cette merveilleuse expérience. » Audrey


« J’ai mis au monde ma petite fille à l’hôpital St-Luc, sous les soins d’une sage-femme. S’il y avait eu une maison de naissance, ça aurait été mon choix, malheureusement je devais choisir entre l’hôpital et la maison (les sages-femmes du plateau n’ont toujours pas de maison de naissance)… pour une première fois, j’ai choisi l’hôpital… Chez moi, j’avais des voisins partout (dessus, dessous, 2 côtés) et c’est très mal insonorisé. Mais avec du recul, j’aurais choisi la maison. Pour mon deuxième, la maison, sa chambre! pour le confort, la sécurité, le romantisme, la facilité. Une expérience inoubliable. À aucun moment je n’ai remis en question mon choix. J’étais bien et en confiance. Je me disais souvent, même pendant l’accouchement, comment aurais-je pu faire ce travail ailleurs? » Sandrine, Montréal


« Il y a 22 ans passés, j’ai fait le choix d’accoucher à la maison. Quel beau moment dans ma vie d’avoir choisi l’accompagnement d’une sage-femme! J’ai aimé l’approche qui fut humaine, respectueuse et d’une expérience inégalée. Elle m’a soutenue, écoutée et a été d’un professionnalisme comparable à celui d’un médecin. » Suzanne, Mont-Laurier