quelques statistiques relatives au québec

L’étude sur la pratique des sages-femmes en maison de naissance a démontré qu’avec les sages-femmes, pour un même type de clientèle, il y avait une diminution de nombreuses interventions:

  • 4 fois moins de forceps  (1.4 % vs 4.1 %)
  • 8 fois moins de ventouses (1.7 % vs 10.2 %)
  • 5 fois moins d’épisiotomies (5.8 % vs 32 %)
  • 2 fois moins de césariennes (10.8 % vs 19.8 % pour les primipares 1.4 % vs 6.8 % pour les multipares)
  • Une réduction de plus de 70 % des déchirures au 3e et 4e degré

De plus, pour le même type de grossesse à bas risque :

  • 3 fois moins d’hospitalisations en cours de grossesse (3.3 % vs 10.3 %)
  • Une durée de séjour hospitalier à l’accouchement de moins de 24 heures pour les clientes des sages-femmes vs 2 jours chez 35.9 % et 3 jours chez 33.7 % des clientes des médecins
  • Près de 2 fois moins de prématurité (2.9 % vs 5.7 %)
  • Près de 2 fois moins de bébés de faible poids (1.6 % vs 2.9 %)
  • Les clientes des sages-femmes ont un taux d’allaitement de plus de 98 %
source: blais régis, Pierre joubert (1997), « évaluation des projets pilotes de la pratique des sages-femmes au québec », québec : université de montréal, université laval.

les soins de maternité comptent pour une partie importante du budget hospitalier

  • L’accouchement est la deuxième raison d’hospitalisation dans les établissements de santé
  • Les actes obstétricaux demeurent les deuxièmes actes médicaux les plus fréquents dans les installations de soins généraux et spécialisés
  • L’accouchement et la césarienne sont au nombre des cinq actes chirurgicaux les plus coûteux (rémunération à l’acte) au Québec en 2003
  • L’accouchement est la première cause d’hospitalisation des femmes en âge d’enfanter alors qu’au moins  80% d’entre elles ont une grossesse normale
source : med echo, 2001